Complètement cramé ! Gilles Legardinier

sans-titreMe revoilà une fois de plus avec Gilles Legardinier. Qui, me direz-vous ? L’auteur de Demain j’arrête et de Et soudain tout change. Quand je commence à aimer un style et un auteur, j’aurai tendance à rattraper toute sa bibliographie en un temps record. Pourtant, le thème n’était pas forcément fait pour moi. Dans les précédents, son héroïne approchait de la trentaine et tentait de construire sa vie d’adulte pour le premier, et le second regroupait une bande d’adolescents à la soif de vivre débordante. Forcément, ça me cause. N’allez pas croire que j’ai besoin absolument de m’identifier, mais pour le coup j’en avais besoin ces derniers temps. Alors l’histoire d’un chef d’entreprise anglais au bord de la retraite, veuf inconsolable, qui ne sait plus quoi faire de lui, n’était pas forcément à ma portée. Les premières pages ont été difficiles et par la magie de la plume de Gilles Legardinier, je me suis rapidement prise dans l’histoire et ses personnages pour le moins atypiques et aussi différents les uns des autres.

Andrew Blake, la bonne soixantaine tourne en rond dans sa vie. Chef d’entreprise prospère, il ne goûte plus aucune joie de l’existence depuis la mort de sa femme, Diane, quelques années plus tôt. Complètement déboussolé, il en arrive au point où il tire une croix sur sa vie pour aller en suivre une autre en France, comme majordome dans un domaine esseulé. Sa rencontre avec les autres employés de maison et sa propriétaire lui réserve bien des surprises. Quant à Méphisto, le chat de la maison…

Une fois de plus, j’aime les chapitres brefs de l’auteur, les points de suspension, les rebondissements plus ou moins vraisemblables de ces histoires qui se mêlent, sans se connaître de prime à bord, mais qui au final, expriment l’extrême solitude que l’on peut tous vivre un jour. Dans ces deux premiers romans (autres que ses thrillers policiers) Gilles Legardinier s’attachait spécifiquement à une tranche d’âge : le passage à l’âge adulte et les années lycée. Là, il mêle avec bonheur, les gens approchant de la retraite aux autres générations pour créer un passage de témoin d’un côté, et un espoir que rien n’est impossible quel que soit l’âge, tout à fait émouvant. On passe du rire à l’émotion d’une page à l’autre, sans avoir envie de décrocher un seul instant. Les issues sont prévisibles, mais les chemins pour y parvenir surprennent. Le message est comme toujours extrêmement positif, mais pas gnan-gnan. Il est important de les garder présent à l’esprit avec des piqûres de rappel. Et qui sait si des fois ça n’aurait pas de bonnes répercussions dans notre propre quotidien.

Une mention spéciale pour son obsession des chats toujours aussi loufoque ainsi qu’aux passes d’arme autour des différences culturelles anglo-françaises. Quand un livre donne autant de larmes et de sourires, je ne peux que vous le recommander, à haute dose, plusieurs fois par jour !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Roseline

Complètement cramé ! de Gilles Legardinier aux éditions Fleuve Noir.

Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s