Le concert des Arctic Monkeys, c’était comment?

arctic_monkeys_2013_disqueHier au soir au Zénith avait lieu le deuxième concert des Arctic Monkeys. Après les bons échos de la première date, autant dire que j’étais impatiente de les voir… Bon. Trève de blabla! La première partie, assurée par The Strypes, a bien chauffée la salle. Je les connais peu, mais sur scène, ces petits jeunes sont plutôt pas mal, capillairement intéressants, et surtout, ils s’amusent bien, ce qui était assez contagieux. Mais arrive ensuite la pièce de résistance… Les quatre garçons (dans le vent, huhu) arrivent sur scène et rapidement résonnent les premières notes de Do I Wanna Know, qui fait monter l’ambiance dans la salle d’un seul coup. Et impossible de redescendre après ça, surtout quand Brianstorm lui emboîte le pas… Avec tout ça, c’était pas la peine de nous demander de les enfiler, nos Dancing Shoes (ah.ah. pardon). Se sont ensuite enchaînées Don’t Sit Down Cause I’ve Moved Your Chair, Teddy Picker (WOUHOUUUUU!), Crying Lightning, Snap Out of It, Reckless Serenade…. AMPfiou! Pas la peine de vous dire qu’on était tous en sueurs, tous en mouvements, tous fous, tous contents… Et c’était bien bon. Comme si ça ne suffisait pas, on a également eu droit à Old Yellow Bricks, Why’d You Only Call Me When You’re High?, Arabella… Alex Turner  prend possession de la scène de façon assez incroyable, avec ce petit look sixties qui lui sied à ravir, brillant de mille feux dans sa jolie veste argentée… Mais les autres membres du groupe ne sont pas en reste, Matt Helders, Nick O’Malley et Jamie Cook sont épatants. Mais bon, avouons-le, Alex leur vole la vedette. Il faut dire que le petit coup de peigne dans les cheveux pour remettre la banane en place, c’est top! Bon, j’ai fait au mieux, pardonnez la qualité de la vidéo…

Arabella, Pretty Visitors, I Bet You Look Good on the Dancefloor, Cornerstone, Piledriver Waltz, Fluorescent Adolescent, Knee Socks… On a été gâté! Et on en a bien évidemment redemandé! Le rappel commence avec One for the Road, continue avec Mardy Blum et finit en apothéose avec R U Mine… Si vous vous posiez la question: oui, ça vaut la peine d’aller à un concert des Arctic Monkeys. On en prend plein les oreilles, on chante (fort et faux), on danse… J’ai plein de courbatures et mal au crâne, mais ça valait le coup, et il hors de question à présent que je rate un seul de leur passage à Paris…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Stéphanie

Cet article, publié dans Musique, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s