En mode super touriste à… New York!

NewYorkEt c’est parti! Notre première journée à New York fut carrément brouillon! Le lendemain de notre arrivée sur le sol américain, en plein décalage horaire, on s’est quand même brutalement jeté dans la chaleur de la ville, l’excitation aidant. Et quand je dis chaleur, je rigole pas: une température avoisinant les 40°C, avec un taux d’humidité supérieur à 70%… A peine étouffant… Mais cela ne nous a pas empêché de commencer gaiement notre découverte de la ville! Trop excités d’être à New York, avec cette impression permanente d’être dans une sérié TV, un sourire béat s’affichant à chaque fois qu’une sirène (police ou ambulance) retentissait…

Grand central Terminal... flou! Que voulez-vous: l'émotion!

Grand central Terminal… flou! Que voulez-vous: l’émotion!

On a d’ailleurs un peu dû passer pour des psychopathes… Bref. En purs touristes, on s’est perdu, et on a bien trop marché. Surtout à cause de notre habitude de Parisiens de trouver un métro à chaque coin de rues… Ce qui n’arrive évidemment pas à NYC. Mais ça, il faut le vivre pour réaliser ce que ça veut dire. Re-bref. Notre premier « waouuuuuuh! », nous le

Un détail du plafond.. Levez la tête!

Un détail du plafond.. Levez la tête!

devons à Grand Central Terminal. Gare mythique (qui fête d’ailleurs cette année son centenaire), vous l’avez sans doute déjà aperçu dans de nombreux films (La Mort aux trousses, New York 1997, L’Impasse, Eternal sunshine of the spotless mind, ou encore Avengers…). C’est un bâtiment magnifique avec une architecture impressionnante. On y passait chaque jour, et chaque jour j’en restais bouche bée. Grand Central Terminal mériterait à lui seul une bonne matinée de découverte, que nous n’avons malheureusement pas pu nous accorder pour cette fois. Mais vous, surtout, n’hésitez pas! Vous y trouverez de tout: à boire, à manger, à acheter, des audio-guides pour découvrir son histoire sont disponibles et (accessoirement!) de nombreuses lignes de métros passent par là. Ce serait assez dingue que vos pas ne vous mènent pas au moins une fois à Grand Central Terminal!

Après ça, on s’est dit qu’on allait marcher jusqu’à l’Empire State Building. Vu l’état de notre petite troupe, c’était une mauvaise idée… Bref, sur le papier, c’est 9 blocs, faisable en 12mn. Autant vous dire qu’on n’a pas pété le score, qu’on n’a pas pris le chemin le plus direct et qu’on a mis plus longtemps… Mais c’était le début du périple, et, bordel de prout, on était à New York. Du coup, on était contents. Hélez dans la rue (vous le serez souvent: visites en bus, entrées pour les grandes attractions de la ville, plusieurs « équipes » battent le pavé), nous avons choisi l’option de prendre des tickets « Skyride« .

Jolie vue...

Jolie vue…

En plus de l’accès au 86ème étage, un petit tour dans une attraction très rigolote (les enfants adorent, et moi je me suis bien marrée), qui vous permet de survoler New York avec la voix de Kevin Bacon (!) qui vous raconte plein de trucs sympas (c’est Star Tour, quoi). Le prix est de 57$, c’est très cher par rapport à l’achat de place directement à l’Empire State Building (27$) mais l’avantage, c’est qu’on a fait le tout rapidement, avec très, très peu d’attente, et moi, faire la queue, j’aime vraiment pas ça. Sachant que le billet « Express » pour accéder sans faire la queue au 86ème étage coûte 50$. Et l’attraction était vraiment, vraiment très sympa, du coup, on était plutôt content! Si le combo Empire State Building+Skyride vous intéresse, en tout cas, sachez qu’ils font des promotions sur Internet (en ce moment par exemple, l’entrée adulte est à 47$). Et sinon, se trouver sur la terrasse du 86ème étage de l’Empire State Building (un supplément est à payer pour accéder au 102ème: 44$ au lieu de 27$ pour un adulte sur le site « officiel »), c’est comment? Pfiouuuuuuuu! Voilà. C’est comme ça. Toujours cette impression d’être dans un décor de cinéma. Même de si haut, cette ville immense paraît gigantesque. C’est assez difficile de mettre des mots sur ce que j’ai ressenti. Est-ce que ça vous aide si je vous dis qu’en y repensant, là, maintenant, je souris bêtement?

Central Park...

Central Park…

En redescendant, notre prochaine étape, c’était Central Park (à qui je consacrerai un article entier bientôt, promis, il le vaut largement!). Et on s’est dit, en super touristes de la mort, qu’on allait y aller à pieds, hein, pour découvrir la ville, hein… Une vingtaine de blocs. Plus de 33°C. Taux d’humidité de OUF. 3 adultes décalés. 2 gamins. Vous voyez où je veux en venir? Sur Google maps, c’est faisable en 40mn. Ouais, ben pas là, non. Bon, pour voir la ville, on a vu la ville. On est passé devant le Rockfeller Center, la cathédrale Saint-Patrick (qui doit certainement être très belle mais qui, comme une bonne partie de la ville, était en travaux et cachée par des échafaudages même si visitable), pour enfin apercevoir au loin un îlot de verdure, qui, vu notre état, était plus que providentiel: Central Park. Gigantesque, verdoyant, plein de vie, de jeux, d’animaux (surtout d’écureuils), le mondialement connu Central Park est un lieu à part dans la cité. Véritable poumon de la ville, cet immense espace vert permet aux New Yorkais de se détendre et de se ressourcer. Et maintenant, je vais arrêter de vous parler comme un guide pour vous dire: AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!! J’ai été à Central Park, euh! J’ai été à Central Park! Nananananèreuh!!!! Voilà. Bethesda Terrace (Avengers!!!), le zoo (Madagascar!!!), le château du Belvédère, les terrains de base-ball… Central Park, on peut y passer la journée

Lui, c'est Marcel

Lui, c’est Marcel

et revenir le lendemain…  Juste un petit conseil pour les familles: prévoyez un budget pour le petit parc d’attractions à l’intérieur… 20$ l’entrée + 3$ par manège… Oui, je sais, ils se font plaisir. Surtout que l’entrée est bien cachée et qu’une fois devant, impossible de faire demi-tour sans déclencher cris et larmes des bambins… Bon. J’ai l’impression que je pourrais écrire encore des lignes et des lignes, je me suis un peu laissée emporter pour ce premier article, désolée! Les prochains seront un peu plus courts, promis! La prochaine fois, je vous emmène en excursion dans le comté du Delaware (avant de vous ramener à Manhattan, pas d’inquiétude!)…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Stéphanie

Publicités
Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour En mode super touriste à… New York!

  1. LZHFox dit :

    Cool 🙂 je suis surprise de voir que c’est aussi humide… mais bon quand on aime hein…

    • Stéphanie dit :

      Je pense que c’était particulièrement là, quand on y est allé, en pleine « Heat Wave »! Mais j’ai été très surprise aussi!

      • LZHFox dit :

        Je pense que le fait que ça soit à moitié un archipel joue beaucoup. Dès qu’il y a de l’eau on a plus de chance d’avoir beaucoup d’humidité ^^ Je verrais bien le jour où j’y mettrais les pieds !

  2. missbobby84 dit :

    J’avais l’impression de revivre mon aventure. Le Rockfeller, la cathédrale (aussi en travaux), la vue époustouflante de l’Empire. Bon, on y retourne quand ?!

  3. Stéphanie dit :

    C’est vrai ca, avec tout ca je me revoies la bas … et quel bonheur (oui oui j’ai encore cet air niais et ce sourire bête lol) … Hâte d’avoir la suite 🙂

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s