Comme des frères

 affiche Comme des frèresIl y a des films comme ça dont on n’attend pas grand-chose. Qu’on va voir par souci du compromis, chacun souhaitant voir un film différent. Et sans s’y attendre, on ressort bouleversé de la salle de cinéma, comprenant que ce film, on devait le voir exactement à ce moment, avec ces personnes là. Des films qui nous changent un peu. Comme des frères est de ceux là.

Comme des Frères, premier film d’Hugo Gelin, raconte l’histoire de trois hommes, unis par une femme et qui vont apprendre à s’aimer malgré leurs différences. Boris (François-Xavier Demaison) approche la quarantaine et sa vie tourne autour de son boulot. Elie (Nicolas Devauchelle) trentenaire cynique est un auteur pour la télé. Maxime (Pierre Niney) est un étudiant d’une vingtaine d’années plein d‘espoir et d‘maour. Tous les trois n’ont rien à voir, si ce n’est leur amitié pour Charlie 5¨(Mélanie Thierry), qui vient juste de mourir. Avant son décès, ils avaient prévus d’accompagner Charlie en Corse, dans la maison de ses grands parents. Sauf qu’avec la disparition de celle-ci, le voyage n’a plus de raisons de se faire. A moins que…

Evidemment que le voyage va se faire, et en plus d’embarquer les cendres de Charlie, le comme des frères 1trio nous emmène pour un road-movie dont on ne ressort pas complètement indemne. Le road movie a beau être un concept éculé, il permet tout de même de très jolies variations jouant notamment sur les flash back. Toutes les ficelles habituelles sont utilisées et pourtant le flm est rafraîchissant. Je pense que tout ça découle de la sincérité qui déborde de chaque scène. Comme des frères c’est un film fait avec beaucoup d’amour et ça se sent.

Comme des frères 2Le film, malgré le sujet grave, ne vire jamais au mélo. Je déteste ce genre de film où on nous fais comprendre que là il faut pleurer sinon vous êtes un sans-cœur à grand renfort de musique chouinante à souhait. Alors, oui il y a des risque que vous pleuriez quelques fois mais ça risque de vous prendre par surprise entre deux éclats de rires. Beaucoup plus fin que les petits mouchoirs qui tentait aussi d’aborder le thèmes de l’amitié « subie » et pas choisie, Comme des frères est mon coup de cœur ciné de l’année 2012 avec son casting parfait qui permet à tous, quelle que soit sa génération de s’identifier (et puis au pire on a le choix pour craquer sur l’un des acteurs).

Et comme souvent, un bon film se reconnaît aussi à sa bande son. Comme des frères ne fait pas exception avec une superbe musique signée Revolver.

N’hésitez pas, s’il passe encore dans une salle de cinéma, allez voir Comme des frères et si possible avec des amis auxquels vous tenez, vous en sortirez en les aimant encore plus.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mélanie

Cet article, publié dans Films, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Comme des frères

  1. Ô Bordô dit :

    Tout à fait d’accord avec ton article ! Comme des frères est une belle surprise !

  2. céline dit :

    Whaou🙂 Mon coup de coeur 2012 également. Un vrai bijou de notre beau cinéma français…Et qu’est ce qu’il fait du bien!

  3. mikybiky dit :

    Je suis un peu moins enthousiaste que toi, mais je partage quelques idées de ta critique, notamment sur la fraîcheur des personnages bien aidée par un réalisateur qui aime – on le sent – mettre en valeur ses acteurs, idem pour la musique du film vraiment excellente !

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s