Mireille Calmel : gente dame à la plume…

11400_10200753133131206_407635776_nDepuis les débuts de ce blog, je veux vous parler de cette personne fascinante. Aujourd’hui sort son nouveau roman autour de Richard cœur de Lion : l’ombre de Saladin, qui débute un nouveau cycle que je vais m’empresser de lire. Le moment idéal pour revenir sur mon bout de chemin avec elle à travers ses romans chargés d’Histoire, d’épique et de magie.

2002, fêtes des mères, j’offre à la mienne Le Lit d’Aliénor. La couverture m’inspire, ce sera le cadeau parfait. 2003, besoin de renouveler mon stock de « à lire ». Ma mère me le suggère. Oui, pourquoi pas. L’épaisseur du livre et le Moyen-Age m’emballent moyen. Je m’y mets quand même, me disant que je peux l’arrêter à tout moment. Autant vous dire que si je rédige ce billet aujourd’hui, c’est que je n’ai pas décroché un seul moment. Et depuis, ses livres trônent en bonne place dans ma bibliothèque.

Une prédilection pour les romans historiques qui ne se dément pas depuis le début : du Moyen-Age à la flotte pirate sous Louis XIV, on part chevauchant à bride abattu à travers les sentes du royaume de France, d’Angleterre, de Venise ou du Vatican. Les grandes figures telles Aliénor, Richard cœur de Lion, Les Borgia côtoient enchanteresses et petites gens. On rentre dans la grande Histoire par les yeux de personnages qui pourraient passer pour secondaire et qui, au final sont toujours l’élément essentiel du nœud de l’intrigue. Les légendes ne sont pas en reste avec Merlin, la forêt de Brocéliande, la Bretagne, Le Vercors et Mélusine, et tant d’autres. Une telle richesse est développée sur plusieurs tomes à chaque fois, avec si nécessaire des coupures de plusieurs dizaines d’années. Un vrai plaisir de se replonger après quelques temps dans la vie étourdissante de ces personnages si bien amenés et auxquels je me suis attachée. Rarement manichéens, leur force et leur faiblesse donnent à réfléchir. Bon ou mauvais, peu importe, seuls la destinée et les actes comptent.

Le-Lit-dAlinor-Mireille-Calmel bal des louves t2

Et quitte à plonger dans une époque, autant ne pas y aller à moitié. La fluidité des phrases, les tournures avec ce qu’il faut de « à l’ancienne » et le vocabulaire qui sonne juste m’émerveillent. J’entends à chaque fois les troubadours et leurs ritournelles dans ma tête. Evidemment, si tout était en « vieux françois », la poussière et l’ennuie ne seraient pas loin. Mais Mireille Calmel réussit le tour de force d’allier les jargons d’autrefois et la dynamique des romans contemporains. N’en déplaise aux extrémistes de l’Histoire et de la langue française, par son travail, elle attire les gens là où eux échouent à donner de l’intérêt.

Et à chaque cycle, on s’attache au pas d’une ou de plusieurs héroïnes, marquées par le sort et la vie, qui n’ont d’égal que leur courage et leur soif de vivre. Et ça fait un bien fou de pouvoir s’identifier, bien que des siècles nous séparent. Souvent placées face à des choix cornéliens ou contraintes de passer par des chemins tortueux et douloureux, je suis en pleine empathie, attendant toujours le prochain rebondissement. Et de mesurer également l’évolution de la place des femmes dans notre société. Très attachées à leurs racines et leur famille, elles croisent autant d’hommes vils et imbus d’eux-mêmes, que de rocs stables et confiants en elles. De vrais romans dans lesquels s’évader, passer par mille émotions, se sentir proche des personnages, tout en laissant vagabonder son imagination dans des contrées bien lointaines de notre quotidien.

517B37C7XBL__SL500_AA300_ 9782845633773FS

J’ai eu la chance de rencontrer Mireille Calmel lors d’un dîner qu’elle organisait en 2011. Cette écrivain est à l’image de ses écrits : chaleureuse et bienveillante. Passionnante à écouter, elle a un don naturel pour capter son auditoire, tout en ayant une curiosité envers les gens qui met tout de suite à l’aise. Quant à sa disponibilité, elle est sans limite. Une soirée inoubliable pour moi.

e3887b7771ca0a20e32f7b_L__V182079247_SX200_

Et si vous souhaitez la rencontrer, elle sera présente sur le stand XO éditions du salon du livre de Paris l’après-midi du dimanche 24 mars.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Roseline

Richard coeur de lion: l’ombre de Saladin, de Mireille Calmel, Editions XO, sorti le 14 mars 2013, 19, 90 euros.

Advertisements
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mireille Calmel : gente dame à la plume…

  1. Ondine dit :

    Merci pour ce bel article !
    Une lectrice de Mme Calmel

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s