Bon appétit from London !

Me voilà parti avec un cliché en tête depuis des années, (que j’avais déjà vérifié sur place par le passé aussi), on mange mal en Angleterre. Et puis vint cette petite escapade en amoureux que j’ai préparé avec soin il y a peu et où j’avais décidé de tordre le cou à ça, ou tout du moins me dire que j’aurai essayé une fois d’y manger aussi bien qu’en France. Et tout ceci a été au-delà de mes espérances puis que le pari est relevé haut la main avec de multiples bonus. Bref, je suis bien d’accord qu’il faut chercher un peu plus qu’en France pour satisfaire son estomac, mais c’est tout à fait possible.

C’est parti pour trois adresses coup de cœur avec petites astuces pour s’en sortir autour de 30 livres hors boissons (40 livres pour le Fish and Chips, mais avec bière et jus de fruit inclus).

Et on commence par un brunch inoubliable chez Brook’s counter and table. Si ce n’est pas précisément dans le cœur de Londres, c’est aussi un point qui nous a fait plaisir. Sortir des quartiers purement touristiques (et donc à 90% que des français ;)), on a vraiment eu l’impression de découvrir un lieu de vie pour les mamans du quartier d’Hammersmith (bord ouest de Londres). Tout est bio, fait à la demande : un pur régal ! Les photos parlent d’elles-mêmes. Et oui nous n’étions que deux et cela nous a calés (sans nous rendre malade) jusqu’au soir. Ne passez pas à côté de leur bacon fumé et de leurs œufs sous toutes leur formes : pochés, brouillés, bénédictes etc… Les jus et les mixed sont de purs concentrés de fraîcheur et de vitamines. Un petit détox pommes, carottes, gingembre légèrement relevé et une purée de fraises/jus d’orange nous ont mis la pêche pour plusieurs heures. Le chocolat chaud est succulent et le porridge avec lait chaud et entier/miel à se damner. Je mangerai bien ça tous les jours pour affronter mes loulous. Le cadre est agréable, serein et l’accueil chaleureux. Une épicerie complète votre visite avec des produits purement british mais aussi des vieilles connaissances françaises dont les anglais sont friands.

Pour un midi, dans la tradition du pays, on voulait au moins manger une fois un fish and chips. Plat traditionnel des ouvriers du 19ème, il a maintenant la côte auprès des classes plus élevées et des touristes. Là c’est un peu la loterie. Certaines vitrines ne payant pas de mine peuvent en proposer de succulent pour pas cher, mais c’est à vos risques et périls. Mieux vaut avoir une adresse sûre donnée par un londonnien. Le revers de médailles peut-être le même dans des coins plus sympa : cher et mauvais ça existe malheureusement aussi. Pour le coup, on y a été au feeling et ça a payé. Alors ce pub fait plutôt luxueux et le prix est un peu élevé mais il n’y a rien à redire. C’était délicieux et le cadre boisé était parfait. Nous voilà donc à deux pas de Trafalgar Square, un coucou à Nelson et nous rentrons chez The Old Shades. La salle pour nous seule ou quasiment, les serveuses sont souriantes et très à l’écoute. Un Fish and chips un peu plus snob que la gamelle de l’ouvrier, accompagné d’une sauce béarnaise et d’une purée/compote de petit pois : on est vraiment de l’autre côté de la Manche. Le tout avec une Palm, bière belge assez sympa d’après Monsieur. Oui, je ne bois pas de bière, et alors ?! Quant aux desserts, entre un véritable crumble et un pudding sauce aux toffees, on était comblés.

Il ne nous restait plus qu’à goûter à une soirée gastronomique. Et cela a été possible grâce au site TopTable, l’équivalent de celui de La Fourchette en France, qui propose pour des réservations bien à l’avance, des réductions impressionnantes sur l’addition. Pour le coup, 50% sur les plats (hors boisson) 1 mois et demi à l’avance dans un restaurant dans la City, du côté de la station Bank, à quelques minutes de London Bridge et Tower Bridge. Cela offre une promenade digestive by night absolument merveilleuse. Nous voilà donc dans l’ambiance tamisée et feutrée de The Door. Un petit cocon de bien-être et de classe. Bois, cuir, gravure, on se sent bien. Et les plats sont à tomber. Entre mon boeuf Wellington sauce au vin rouge et le Thaï au curry avec des épinards à la crème, on ne sait plus où sont nos papilles. Accompagner cela de patates douces et c’est l’Angleterre qui me réconcilie avec son patrimoine culinaire. Des fraises à la crème en dessert apportent la touche de fraîcheur de fin de repas. Et il faut absolument descendre l’escalier qui mène aux toilettes, cathédrale où j’aurai pu aisément passer ma soirée !

Et je termine par une adresse pour manger de très bons burgers dans un décor design sympa : la chaîne Byron est pour cela au top. La viande est parfaite, les cuissons respectées avec un grand choix à la carte. A deux, comptez aussi de 25 à 30 livres avec boissons et desserts.

Petit bémol, le pain est payant et les accompagnements aussi dans tous les endroits où nous nous sommes arrêtés …

Voilà, mon estomac a été gâté autant que mes yeux pendant ses trois jours et jamais plus je ne dirai qu’on mange mal là-bas. Il me tarde d’y retourner pour découvrir de nouvelles adresses et de nouvelles saveurs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Roseline
Brook’s counter and table
The Old Shades
The Door
Byron

Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bon appétit from London !

  1. eric dit :

    tite correction, la Palm est une bière belge, c’est pour ça qu’elle était bonne (siflott…)

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s