Une place à prendre, dans votre bibliothèque…

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai « grandi » avec Harry Potter. Livre après livre, péripéties après péripéties, Harry est devenu bien plus qu’un personnage fictif pour moi. Et, au-delà du livre ou des films, tous ceux qui font partie de cet univers sont entrés dans nos vies : on les suit, on les aime, bref, on les kiffe ! Que ce soit Daniel Radcliffe, Emma Watson ou, bien sûr, J. K. Rowling… Depuis la fin de la série des Harry, on attendait tous impatiemment la suite des aventures littéraires de cette auteur appréciée dans le monde entier. Moi, je n’attendais rien d’elle. Pas dans le sens où je pensais qu’elle ne pourrait pas faire mieux, mais dans le sens où elle m’avait déjà tellement donné avec ses 7 tomes magiques, que je sentais que je ne pouvais rien exiger d’elle… Alors quand son dernier livre est sorti, je ne pensais pas forcément me le procurer. Mais j’ai vu la couverture.

Son petit côté rétro m’a tellement plu que je me suis dit que je me devais de l’avoir dans ma bibliothèque, malgré le fait que de la place, dans ma bibliothèque, j’en ai plus tellement…

L’Histoire : Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Ce livre est resté plusieurs semaines dans un coin, attendant désespérément que je le lise. Je m’y suis finalement plongé à un moment où la culpabilité était trop grande, et… Et J. K. Rowling écrit très bien, c’est un fait. Elle n’a pas perdu de son talent depuis Harry Potter. La voir « évoluer » dans une histoire « normale » (moldue, quoi!) est passionnant pour ceux qui ont lu et relu des dizaines de fois les histoires du petit sorcier. Nous débarquons donc à Pagford, petite bourgade anglaise sans histoires. Enfin, rapidement, la situation change. On y est vraiment, on ouvre le livre et on s’y ballade, dans ses jolis quartiers, comme dans ses « bas-fonds » ; et surtout, on découvre ses habitants et leurs petits secrets. J. K. Rowling nous présente beaucoup, beaucoup de personnages. Ce n’est pas difficile de s’y retrouver, car ils sont tous excellemment décrits. Mais justement, c’est peut-être un peu trop. Beaucoup de personnages attachants, un bel endroit, des « petits événements » intéressants. Chaque élément pris à part (les personnages, la ville, les petits événements) est très bien. En tournant les pages, j’attendais toujours « LE » moment, « LE » tournant de l’histoire, où tout bascule et s’enchaîne. Et je l’ai attendu longtemps. Parfois, je me perdais dans ces longues phrases alambiquées, certains mots exagérément compliqués. Alors bien sûr, l’histoire est bien écrite, c’est agréable, mais j’ai l’impression qu’il manquait quelque chose. Peut-être J. K. R. a-t-elle eu envie de vouloir paraître « sérieuse » ? Peut-être un peu trop… ? Je ne sais pas. Mais j’avoue que je suis restée perplexe. Pour moi, il manquait quelque chose, plus de « liant », plus de rythme… Cependant, les dernières pages sont magistrales. Malgré le fait que l’histoire ne m’ait pas vraiment embarquée, les dernières pages m’ont émue, et j’ai refermé le livre avec une grosse boule dans la gorge…

J. K., on t’aiiiiiiiime!

Alors aucun doute : J. K. Rowling n’a rien perdu de son don. J’en viens à me dire que je n’ai peut-être pas abordé le livre comme il l’aurait fallu. Je m’attendais à lire un roman policier, et pas du tout (oui, moi, quand je choisis un livre, je ne me renseigne pas dessus avant, j’aime avoir la surprise !). Alors pardon J. K., j’ai l’impression d’avoir « raté » nos retrouvailles. Ce qui ne m’empêche pas de rester curieuse, et de me demander ce que vous nous concoctez pour votre prochain ouvrage…

Pour résumer : Une Place à prendre est une belle histoire, bien écrite. Elle vous plaira sans doute. Je ne regrette pas de l’avoir lu. Pour ceux qui croient qu’elle a eu de la chance et exploité le bon filon, détrompez-vous: J. K. Rowling n’est pas seulement la maman d’Harry Potter, son succès vient en grande partie de son talent d’écrivain, et je parie qu’elle n’arrêtera jamais de nous surprendre (c’est en tout cas ce que je lui souhaite !).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Stéphanie

Publicités
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une place à prendre, dans votre bibliothèque…

  1. Jc dit :

    Petit rectif c’est 7 tome de Harry Potter et non 6 ! Mais merci pour la critique du livre je me tâtais à l’acheter car j’attendais un avis

    • Stéphanie dit :

      Ben je le savais d’abord, hein… Pour être honnête, j’avais mis 7, pis j’ai changé en 6 ce matin… Va savoir pourquoi…! Mais merci de nous lire si attentivement! 😉

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s