Rock Forever : derrière la bluette, c’est pas mal barré !

Samedi 30 juin 2012, avant-première au Grand Rex. Bon, on pouvait venir déguisé, c’était annoncé comme un grand événement du Festival Paris Cinéma (qui fêtait ses 10 ans cette année). Peu de monde à l’extérieur, des apprentis comédiens recrutés pour mettre le feu. Les pauvres, je les ai vus ramer un moment. Ça aurait pu être vraiment rock, mais la sauce n’a pas pris. Peu de gens ont joué le jeu. Par contre les petits cadeaux Warner étaient sympas. Et le vrai beau cadeau, c’était la bande-annonce de The Dark knight Rises sur grand écran. Là, j’ai eu les poils, comme on dit. Vivement le 25 juillet, que je passe ma soirée avec Chistian Bale.

Alors, la comédie musicale Rock annoncée depuis des mois, ça donne quoi ? Au départ, c’est une comédie musicale qui cartonne à Broadway depuis 2009. Clin d’oeil dans le film, une partie des performers font une apparition.  Adaptée à l’écran par Adam Shankman (le réalisateur du très très bon Hairspray en 2007, déjà une adaptation de comédie musicale), c’était une de mes grosses attentes de cet été. Trop d’attentes peut-être ? Je ne suis pas ce qu’on peut appeler une fan extrême du rock. Je connais mes classiques, j’ai découvert beaucoup ces dernières années et j’adore. Je voulais avoir le frisson, le cœur qui palpite et me sentir à la place des groupies. Pari à moitié réussi seulement. Les purs rockeurs repartent forcément déçus, mais je préfère voir un aspect positif majeur : il est à la portée d’un large public et va peut-être permettre à la jeune génération d‘avoir envie de découvrir les groupes originaux. Beaucoup lui reproche son côté  Glee  avec des titres un peu lissés par beaucoup de chœurs et c’est pas faux. Mais ne boudons pas notre plaisir, j’ai passé un bon moment, j’ai beaucoup ri. Et même si le rock avec ses côtés décadents ne transpirait pas plus que ça à l’écran, le second degré (voire le 1000ème par moment 😉 ) est bien présent.

Los Angeles, 1987. Tandis que Patricia Whitmore (Catherine Zeta-Jones) la femme du maire ( Bryan Cranston) cherche à faire fermer « le Bourbon », un bar temple du rock, Sherrie (Julianne Hough), jeune naïve de province débarque en ville avec ses 33T et ses rêves de chanteuse. Elle se fait engager au Bourbon comme serveuse grâce à Drew (Diego Boneta, Le Justin Bieber Latino *soupir désabusé*), jeune éphèbe, effrayé par la scène autant que fasciné. Et la romance commence…

Voilà, ça c’est nos jeunots, pas la meilleure partie du film…

Bon voilà, l’histoire principale est une bluette pas super bien jouée avec deux jeunes très gnan-gnan. Rien de rock dans tout ça. La jeune naïve sera déçue, se forgera une carapace (toute relative hein, faut pas déconner non plus) mais l’amour triomphera ! Youppie ! Et je n’ai même pas l’impression de vous spoiler tellement c’est prévisible à mort. Voilà, j’ai évacué le gros point négatif du film. Après, pour un film censé parler d’une époque résolument rock, on est dans du très lisse, de la mise en scène archi classique et un déroulé de scénario digne d’un Alvin et les Chimpmunsk. Pourquoi cette référence (hormis le côté lisse et l’histoire gentillette à souhait) ? Car un des « méchants » de l’histoire, Paul Gill (Paul Giamatti), le manager de Stacee Jaxx (Tom Cruise, impeccable) fait vraiment penser à Ian, le pas sympa des trois aventures des écureuils. Me voilà réduite à parler de méchant et de gentils. Vraiment pas rock tout ça.

Qu’est-ce qui sauve le tout, me direz-vous, car je rappelle que j’ai passé un très bon moment quand même: La BO, le reste du casting et le second degré.

*bave*

Tom Cruise incarne le rock par tous les pores de sa peau. Il nous refait le coup de Les Grosman (Tonnerre sous les tropiques, 2008, incroyable de n’importe quoi qui fait plaisir) version icône du rock avec qui on a envie de se rouler sur une table de billard instantanément. Son jeu de chat et de souris avec Constance (Malin Akerman, des airs de Michelle Pfeiffer à se damner), journaliste à Rolling Stones, est jouissif. Dennis Dupree (Alec Baldwin) en gérant du Bourbon, est incroyable, surtout avec son bras droit Lonnie (Russel Brand) la seule touche un peu trash du film.

Ca a bien changé la messe 😉

Quant à Catherine Zeta-Jones à contre-emploi en bigote puritaine et son maire de mari (Bryan Cranston : Malcom, Breaking Bad, Contagion…) qui cache bien son jeu, tout dans la dérision de cette Amérique faussement puritaine et surtout liée à des enjeux politiques. Et l’arrivée des Boys band au milieu de tout ça, c’est juste à mourir de rire. J’ai bien retrouvé la patte qui m’avait tant plu dans Hairspray : chorégraphies au milieu de la rue, opposition bon enfant, de l’optimiste et de la légèreté à tout va.

Frisssssonnnnn….

Vous ajoutez à ça des reprises (pas toutes réussies, mais bon, pas de cata non plus) de Def Leppard (dont le morceau Rock of Ages donne son titre original au film), Journey, Pat Benatar, Guns N’ roses, Scorpions, Bon Jovi… On applaudit quand même le fait que ce sont bien les acteurs qui chantent. Le plus beau, c’est le détournement des textes certaines fois tiré par les cheveux, effet comédie musicale oblige. On n’avait pas pensé que certaines chansons interviendraient à ces moments-là dans le film, un peu comme si vous viviez votre journée en chansons. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le plaisir de la découverte. Quant aux décors et aux costumes, pas de raté, il y a de quoi bien se marrer.

Alec Baldwin/Russel Brand…à mourir de rire 😀

Alors, même si on n’a pas arraché les fauteuils, ni ne sommes repartis aphones, on a quand même eu envie de bouger du popotin souvent !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Roseline

Rock Forver, de Adam Shankman, avec Tom cruise, Alec Baldwin, Catherine Zeta-Jones, Julianne Hough, Diego Boneta, Russel Brand, Bryan Cranston, Paul Giamatti…Sortie DVD/Blu-Ray le 14 novembre 2012

Publicités
Cet article, publié dans Films, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s