L’Histoire de Pi: une odyssée littéraire incontournable

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai été très, très alléchée par cette bande annonce :

Je dois vous dire que je l’attends, ce film d’Ang Lee. Les images m’ont bouleversé, et j’étais impatiente de découvrir cette histoire. Jusqu’au moment où j’ai réalisé qu’elle était tirée d’un livre. Quoi ? Une histoire si extraordinaire, je serais passée à côté ? Mon orgueil de lectrice en a pris un coup. Je me suis donc rapidement penché sur la question, et me suis procuré le livre tout aussi vite. J’étais impatiente de retrouver l’univers entraperçu sur un écran pendant quelques images…

L’histoire commence simplement. Par une note de l’auteur. Que je saute généralement, mais pas là. Car on est dans l’histoire avant l’histoire. On découvre comment il a trouvé cette histoire qui sort de l’ordinaire, et on se prend à rêver qu’elle se soit réellement passée…

Le rythme du livre est serein. Pas lent, serein. On découvre avec notre jeune héros, Piscine Molitor Patel (16 ans), le zoo de Pondichéry, ses habitants sauvages et sa famille : son père, propriétaire du zoo, sa mère et son frère Ravi. Les descriptions dont est capable Yann Martel sont tout simplement merveilleuses. Ce n’était pas des mots que j’avais devant les yeux mais les couleurs chatoyantes de Pondichéry. Non seulement les couleurs, mais également les odeurs, les goûts… Un vrai voyage sensoriel. J’ai aimé me promener avec Pi, partager sa vie, ses découvertes. On parle également de religion dans ce livre. Ou plutôt de religionS. Pi est croyant. Très. Jésus, Bouddha, Allah, tous l’inspirent et le guident. Et sa vision de la religion, même si incomprise par ceux qui le côtoient, me semble à moi plutôt juste car sincère, honnête et généreuse. Et je suis pourtant très loin de tout ça.

On apprend à connaître Pi, vraiment. Cette découverte, sur le pourquoi du comment de la vie de ce jeune garçon (on apprend même l’origine de son prénom singulier), peut paraître longue à certains. Mais moi, elle m’a semblé nécessaire. C’est une « lecture-promenade » : on prend son temps. On savoure. On apprécie.

Et puis arrive l’élément principal : le naufrage. Passer 227 jours avec Pi sur ce bateau de sauvetage, c’est long. Très long. Et nous aussi on se retrouve naufragé, à espérer, craindre, s’ennuyer, s’émerveiller. Et ce, avec le plus étrange et improbable des compagnons : Richard Parker. Un tigre du Bengale. Cette cohabitation contre-nature nous garde sous pression. Pourquoi, et surtout comment, Pi a vécu, ou plutôt survécu, en compagnie de cet animal sauvage ? Ce récit nous apporte des réponses. Mais pas toutes. La fin de l’histoire est surprenante. Prenante. Refermer ce livre a été dur. Je vous avoue que mon petit cœur s’est serré. La compagnie de ces deux personnages, stressante de par leur situation extraordinaire, avait finit par devenir rassurante. L’Histoire de Pi était devenue, un peu, mon histoire. Je m’y replongerais sans doute, pour retrouver mes compagnons d’infortune. D’ici là, n’hésitez surtout pas : L’Histoire de Pi est une histoire magnifique, l’évasion est totale. Et rendez-vous le 19 décembre dans les salles obscures pour pouvoir rencontrer, en « chair et en os », Piscine Molitor Patel et Richard Parker.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Stéphanie

L’Histoire de Pi, de Yann Martel, Gallimard, « Folio », 2005, 435 p., 8, 10 €.

Advertisements
Cet article, publié dans Lectures, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Histoire de Pi: une odyssée littéraire incontournable

  1. Dis donc, après avoir lu ton article, j’ai envie de filer à la Fnac, moi, c’est malin !

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s