Dedo Prince des ténèbres au théâtre de Dix heures.

Le théâtre de dix heures est un vrai repère de talents. Il y a quelques temps, je vous parlais de Yacine et de son humour détonnant. Sur ses conseils, je suis revenue au théâtre de Dix heures pour aller voir le spectacle de Dédo qu’il a mis en scène.

Dédo faisait aussi parti du Jamel Comedy club, c’est là que je l’ai découvert pour la première fois. Il m’avait particulièrement marqué. Par son look évidemment, Grand bonhomme aux longs cheveux noirs et au look de métalleux, mais par son humour aussi. Avec Yacine, il leur arrivait de prendre la guitare pour entonner une chanson hilarante. Mélanger musique et humour, c’est le meilleur moyen de me faire rire. J’ai par la suite découvert la web-série L’histoire racontée par des chaussettes, créée là encore avec Yacine. Un programme court, drôle et malheureusement trop peu d’épisodes.

Dédo commence son spectacle en nous rappelant qu’il s’agit de Stand-up et qu’il compte sur notre participation. Sur ce point, il sera malheureusement bien déçu vu le public qu’il a eu ce soir là. Je n’ai jamais vu un public aussi mort. On parle beaucoup du public parisien comme un mauvais public. Ce soir-là, j’en ai eu la preuve. Malgré cela, Dédo a réussi ce soir-là à me faire hurler de rire jusqu’à m’en déclarer une crise d’asthme. Il a su jouer de la situation et la tourner à son avantage. Car son spectacle n’est pas figé et repose en très grande partie sur la participation du public. Il nous interroge, réagit face à nos réponses, créant ainsi une véritable proximité. Partie intégrante du spectacle, le public joue un rôle essentiel. Et face à un public complètement amorphe ce soir-là,  il a dû utiliser toutes ses forces pour s’en sortir avec brio.

L’affiche du spectacle joue avec les clichés dont il a fait l’objet : métalleux sataniste issu du 93. Forcément ça intrigue. Il en joue et nous fait même visiter l’enfer qui se révèle être encore plus effrayant que je n’aurais pu l’imaginer. Il nous raconte sa célébrité relative, son goût pour le cinéma d’horreur, nous parle de sa peur de vieillir. Parfois, il quitte le stand-up pour incarner un peu ses personnages et notamment une mort très sympathique qui finalement fait un boulot pas facile. On retrouve pas mal de points communs avec Yacine (en même temps, ils travaillent ensemble) mais avec une personnalité toute différente. Et finalement, ce qui compte c’est que j’ai passé un tout aussi excellent moment que lors de mon dernier passage au théâtre de Dix heures.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mélanie

Prince des ténèbres – Dedo
Les vendredis et samedis au théâtre de Dix heures (là c’est les vacances mais il revient en septembre)
Pour plus d’infos, vous pouvez le suivre sur Twitter et Facebook

Advertisements
Cet article, publié dans Loisirs, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dedo Prince des ténèbres au théâtre de Dix heures.

  1. auroreinparis dit :

    J’ai été le voir hier soir, je suis mitigée. Il y avait des moments vraiment brillants, et d’autres où je me suis ennuyée. Mitigée en somme …

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s