Real Steel : des robots et de la boxe ! C’est bien le n’importe quoi des fois ^^

Ca peut spoiler, je ne me rends pas compte… Enfin si, mais non, rhoooo je sais pas…

L’idée de départ a l’air d’un délire d’ados désœuvrés le mercredi et qui ont bu trop de soda (oui, oui que du soda😉 ). Là, je me suis tout de même dit : il y a un gars qui s’est dit que ça pouvait marcher et qui est payé pour ça. Enfin, peu importe, le principal, c’est que ça marche. Alors, journée baston sur votre blog préféré. Je note que c’est la deuxième fois de l’année que la boxe arrive à me foutre les poils. Pensez à l’occasion à voir Fighter  de David O. Russel avec Mark Wahlberg et Christian Bale. J’arrête là la digression, ces deux films n’ont en commun que l’univers de la boxe…

2020 : depuis plusieurs années déjà, les robots ont remplacé les hommes sur le ring, repoussant toujours plus loin la force et la violence des combats. Charlie Kenton, ancien boxeur, tente, tant bien que mal de vivre en « pilotant » ces robots. Irresponsable et impulsif, il n’est pas loin du fond du trou. Après un énième échec, il apprend que son ex-compagne est décédée. Il doit se rendre au tribunal pour renoncer à la garde de son fils, qu’il a abandonné à sa naissance. Concluant un deal avec le mari de sa belle-sœur, il renonce à ses droits pour de l’argent, mais doit garder l’enfant le temps des vacances d’été. Max, 11 ans, débarque alors dans sa vie…

Je vais être honnête tout de suite. Tout ce que je viens de raconter correspond à tout le début où je me suis faite chier. Je ne saurai dire si c’est un problème de rythme des scènes, ou des clichés qui s’enchaînent, toujours est-il que je n’ai pas vraiment accroché. Les personnages sont mal dégrossis, la narration poussive.

Grrrr, ça sent la testosterone!

Je n’arrive plus à savoir si c’est un téléfilm de M6 de début d’après-midi ou un mauvais film sur Gulli le soir. Puis, Max entre dans l’histoire et là, tout s’éclaire. Bon, il y a un gosse, quand on me connaît un peu, on sait que c’est mon univers. Mais, encore faut-il que ça tienne quand même bien la route. Et là, c’est le cas. Max forme un duo avec Charlie, qui donne enfin un équilibre à ce film. Ce n’est en aucun cas larmoyant, le môme est loin d’être un bleu et renvoie son père dans les cordes. D’ailleurs, l’inversion du rapport est sympa : c’est Max le raisonnable et le réfléchi, et Charlie qui a les yeux plus gros que le ventre et ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Une fois de plus, il va mener ses projets à la ruine. Fataliste, il semble baisser les bras, mais c’est Max à son tour qui va se montrer entêté et trouver une solution pour aider son acolyte.

Au rayon des caractéristiques qui rendent ce film enfin sympa, voire plus pour certaines scènes, on a : la BO très accrocheuse, des chorés Max/Atom qui foutent la pêche, les différents lieux de combats qui rappellent les jeux vidéo (entrepôts industriels, zoo désaffecté, arènes ultra high tech…), un visuel soigné à la « Transformers » (heureusement la comparaison s’arrête là ^^), un robot presque humain malgré son enveloppe sommaire de métal, le ridicule des geeks derrière leur console qui ne comprennent rien aux subtilités de la boxe… J’ai aussi beaucoup aimé l’apprentissage de la boxe d’Atom avec Charlie. Hugh Jackman a un physique à tomber, et le rendu visuel des enchaînements est très beau.

Atom, L'oeil du Tigre, a trouvé son coach...^^

Au casting donc, un Hugh Jackman en grande forme. Le côté bestial de Wolverine est bien là, cachant un cœur capable d’aimer : pas original mais ça fonctionne bien. Evangeline Lilly (Baily) en garçon-manqué–attachante-mais-féminine-quand-même fait bien le job et le jeune Dakota Goyo (Max) est très, très bon : à suivre.

Atom, le "David" de 2020

Quant au combat final, je me suis trouvée prise entre l’action forte et l’émotion d’un fils qui découvre enfin son père. L’alternance des deux est justement dosée. Quant aux méchants de l’histoire, s’ils sont caricaturaux, on aime les voir perdre pied. Oui, la froide technologie et le calcul sont bien moins forts sans l’intelligence du sport et le courage de l’humain. Cœur battant, je me suis faite couillonnée : Shawn Levy (La nuit au musée) a gagné, je l’ai aimé son film. Au point de le recommander, pourtant, ce n’était pas évident au départ !

Dans la salle, des gars tous seuls (la seule nana, comme souvent ^^), mais aussi des pères avec leurs fistons de 8/9 ans. Je me dis qu’à cet âge-là, ça doit être jouissif de voir un tel film. J’aurai bien vu ça dans un Disney Parade le dimanche après-midi, entourée de mes frangins/ frangines. ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !
Roseline

Real steel, réalisé par Shawn Levy, avec Hugh Jackman, Dakota Goyo, Evangeline Lilly… sortie Dvd/Blu-ray le 22 février 2012

Cet article, publié dans Films, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Real Steel : des robots et de la boxe ! C’est bien le n’importe quoi des fois ^^

  1. Mat dit :

    Faudra que je le regarde avec mes enfants (baston et robots, ça devrait le faire!!).

  2. Doudoute dit :

    j’ai vu ce film et j’ai beaucoup aimé, il m’as fais penser à Rocky :p

  3. jo dit :

    pas envie de voir ce film au départ : boxe + robots = beurk!! un film pour mecs!! et bien j’ai été surprise et j’ai adoré! petit + du film: Hugh Jackman pour le plaisir de mes yeux!! lol

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s