(S)ex-list Où l’on découvre que les filles ça peut aussi être bête et drôle dans un film

Comme dans une comédie romantique totalement cliché, Ally est un peu perdue. Son dernier copain en date vient de la larguer, elle vient de se faire virer, et pour couronner le tout, sa petite sœur va se marier. En plus, elle découvre dans « Marie-Claire » qu’une fille qui a eu plus de 20 partenaires sexuels n’a aucune chance de se marier. Ouf, elle n’en a eu que 19. Le 20ème sera le bon. Sauf que l’alcool n’est pas de son avis et lui fait atteindre le chiffre fatidique. Elle est foutue. Ou pas. En recroisant l’un de ses ex (casé évidemment), elle se dit que tous ont dû changer et que le seul l’unique à son cœur doit bien se trouver au milieu de la liste de ses anciens amants. Heureusement, dans cette difficile épreuve, elle va être aidée par Collin son voisin.

Notez que l’affiche sous entend qu’en plus d’avoir une liste longue, Anna Faris a aussi un gros cul

En lisant le pitch, vous vous doutez d’office de la fin. Vous vous dites que ça va être bourré de clichés. Et pourtant vous devez aller le voir. Surtout si vous êtes doté de ce truc qu’on appelle un vagin. Parce que oui c’est cliché, oui on devine la fin, mais surtout c’est bien !

Déjà, c’est vraiment drôle. Alors oui, c’est à la fois cru et cul, et à l’américaine s’il vous plait ! Mais c’est efficace. Ca va du petit sourire, au véritable éclat, voire au fou-rire en passant par le simple sourire. Anna Faris est complètement cinglée et tient à merveille son rôle (et nous rassure également sur notre propre santé mentale). Le film repose en grande partie sur elle et, chose rare, pas sur des seconds rôles hyper attachants. Ici, ils sont juste là pour faire avancer l’histoire sans plus. Pourtant ils sont bons. Martin « Hobbit/Watson » Freeman (oui c’est à cause de lui que j’ai été voir le film au départ), Zachary Quinto (ce qui m’a valu un grand questionnement pendant le début du film pour être sûre qu’il puisse occuper un si petit rôle) ou encore Blythe Danner.

Chris Evans est lui aussi parfait dans son rôle de beau gosse (mon Dieu ses abdos !), dragueur, un peu glandeur. On ne peut que craquer.

Toujours ravie de vous faire tomber la mâchoire les filles!

La réalisation est somme toute assez classique, mais la recherche des anciens amants d’Ally nous donne droit à de sublimes flash-back vraiment très drôles. Mention spéciale à celui lié au jeune homme qui vit désormais à Washington, et vise une carrière politique (saviez-vous d’ailleurs qu’une personne sur deux à Washington aurait de l’herpès ?).

Le film en lui-même est porteur d’un message très simple au fond : sois toi-même. C’est à cette seule condition que tu trouveras celui qui te convient (oui c’est très niaiseux je vous l’avoue, surtout formulé comme ça, mais je suis un pur produit Disney). Et c’est là que le film est axé vers un public féminin (outre le buste à tomber de Chris Evans) : parce qu’on se rend compte qu’avec chacun des garçons, Ally a changé sa personnalité pour leur plaire et c’est pour ça aussi que ça n’a pas marché (ou parce que c’était des gros crétins aussi). Et là, je sais que ça vous parle les filles. Oui, on a toutes un jour prétendu adorer le jazz, être fan du cinéma coréen, ou trouver que militer contre l’exploitation des canards sauvages au Turkménistan c’était vachement passionnant. Résultat, on rigole, un peu honteuse, de ce qu’elle a pu faire en se reconnaissant plus ou moins dans chacun de ses petits mensonges. Et puis, c’est l’occasion de rigoler après le film en comparant avec les copines les erreurs qu’on a pu faire pour un garçon.

Cette fois-ci, je fais aussi plaisir aux garçons avec une très jolie Anna Faris

Finalement, le but du film est totalement atteint : passer un bon moment, rire, se vider la tête. Un film à voir avec des copines. Mais les garçons peuvent aussi y aller, ils passeront aussi un bon moment et découvriront peut être qu’une fille aussi ça peut être bête.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Mélanie

Sortie DVD/Blu-ray: 8 février 2012

Cet article, publié dans Films, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour (S)ex-list Où l’on découvre que les filles ça peut aussi être bête et drôle dans un film

  1. Merci pour cette critique du film !

    J’aime beaucoup Anna Farris qui est un régal pour les yeux et une actrice très drôle que j’ai personnellement découverte dans Scary Movie a l’époque.

    J’avoue qu’en voyant l’affiche je ne serais peut-etre pas allé le voir : ces comédies romantiques sont beaucoup trop prévisibles et ca finit par être un peu lassant. A ce niveau c’est plutôt l’exécution et les scènes qui vont être sympas et tu les décris ici d’une façon qui rend curieux.
    Max

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s