[Charly’s stories] Oui, vouloir manger une soupe peut vous entraîner loin…

Jour 1
On est en hiver, il fait froid, j’veux une soupe. Tout pourrait s’arrêter là, mais c’est moi.
Alors continuons. Je descends donc au Bert’s, en bas de ma tour qui fait, il faut le reconnaitre, les meilleures soupes de la Défense (enfin de celles que j’ai testées).
Il est 13h, c’est ruiné de monde, je prends une file, c’est la plus lente. Jusque là…rien de surprenant. J’attends, j’attends, j’attends. Pendant que dans l’autre file, on sert deux, voire trois clients à tour de bras, ma file stagne. Enfin, ça va être à mon tour. Ca fait 10 bonnes minutes que je poireaute, et la dame devant moi commande : une soupe. Elle a bon goût, elle prend comme moi. La serveuse lui répond : « vous avez de la chance, c’est la dernière ». Oui, cette connasse vient de me tirer mon repas. Certes, je la trouvais sympathique il y a deux secondes, mais là elle vient de me tirer mon repas sous le nez. Certes, il n’était techniquement pas encore mon repas, mais ça n’excuse rien !
Je la regarde donc avec des yeux noirs, ivre de colère et de désir de vengeance ; et tout ceux qui voulaient une soupe font de même, en la regardant s’éloigner et en lui souhaitant de se brûler!
La serveuse distrait alors mon attention :
-« vous voulez quoi » ?
Je pourrai ne pas répondre ou lui dire « Rien merci », mais voila, je suis ronchon : -« une soupe !! »
-« Désolée, y’en a plus »
-« je sais !!!!! » et je pars…j’voulais une soupe !
Bref, j’ai pas mangé.

Jour 2
Je vais au self, le Bert’s (le même qu’hier!!! Je suis persévérante!). Je commande une soupe. Il en reste plus qu’une, la soupe de légumes. Ok je prends! La nana me sert, renverse le chaudron dans le pot qui m’est destiné. Elle se retourne et me dis en souriant: « vous avez eu la fin ». J’imagine les regards de rage qui doivent me traiter de tous les noms, comme je l’ai fait hier à la femme qui avait la chance que j’ai aujourd’hui. Et, elle va vers le micro-onde la faire réchauffer. Je me demande bien pourquoi, vu que c’est censé être dans un récipient qui garde au chaud.
Elle tend le bras…et renverse ma soupe!
Bref j’ai pas mangé! Encore !!

Toujours pas??!!

Jour 3
Bon là,  je suis au taquet. Il est 12h, je veux ma soupe et je l’aurai. En plus, ça tombe bien, il faut que je mange en speed, je suis arrivée très en retard ce matin à cause des trains: oui on leur a piqué des câbles…le mien va pêter un de ces quatre avec eux aussi!! Bref, direction cantine, fissa!
Je suis en début de service, donc sauf panne de l’appareil, ou grève de la dame qui coupe les légumes (quoi c’est pas frais mixé sur place??), c’est sûr, j’aurai ma soupe et comme ils en ont deux…j’aurai même le luxe du choix^^.

J’arrive, il y a déjà du monde…10 grosses minutes d’attente…
La dame m’accueille avec un sourire, je réclame une soupe, que dis-je, LA soupe (nan depuis le temps que je la veux, c’est presque le Saint-Graal que j’aurai du ramener comme récipient!).
Et là, le miracle s’est produit: champignons ou poireau-pomme de tête ? Un bref instant, étourdie par cette profusion de possibilités, j’hésite. Mais pas très longtemps, je ne suis pas super fan des champignons. C’est donc un clair et tonitruant: »poireaux-pomme de terre » que je lance comme une victoire à la serveuse. Je surveille tous ses mouvements quand elle la met au micro onde. Oui, il y en a d’autres, elle pourrait me resservir, mais je ne peux pas m’empêcher de retenir mon souffle. Et elle me tend enfin mon pot de soupe! Oui! Je l’ai! Comme un commando, je surveille les alentours, je repère les balourds, les maladroits, les malhabiles qui pourraient causer la chute du précieux breuvage. En passant, je chope un fromage blanc à la fraise qui me fait de l’oeil…et go go go…en caisse…extraction!!!
Je paie, et je me dirige vers l’espace couvert pour prendre des cuillères, je n’ai plus que quelques mètres à parcourir… Y’a pas de cuillères.
Qu’à cela ne tienne, je retourne en caisse, et avec un grand sourire, et toute l’amabilité possible je réclame: « bonjour, excusez moi, il n’y a plus de cuillères ». Le monsieur, lui aussi très aimable et souriant: « ah oui, on est en rupture ». Vous savez c’est comme dans les dessin animés, je suis sûre que si je me regarde à cet instant dans le miroir, je vois une veine qui gonfle signalant mon agacement qui augmente furieusement.

La quête du Graal à côté, c'est rien!

Je garde un ton aimable mais un sourire maintenant crispé est là: « Oui, mais je viens d’acheter de la soupe et un fromage blanc, je fais comment? ».
Lui compréhensif: »ah oui, allez voir ma collègue ». J’attend qu’elle ait fini d’encaisser son client, qui évidement ne paie pas avec son badge mais avec 12 000 pièces de 20c (il a dû braquer une mamie ce matin, c’est pas possible!!) et j’explique mon infortune.
« Ah oui, on est en rupture »
Vous vous souvenez de la veine…imaginez pire!
Je garde néanmoins mon « calme ».
« Oui, ça votre collègue a su me le dire, vous n’en avez pas en réserve?? »
La dame, s’illumine: « ah peut-être, demandez au grand monsieur au fond! »
Je vais donc voir le grand monsieur au fond, ma soupe toujours dans mon sachet, que je protège du mieux que je peux de la foule qui arrive, vu qu’on entre dans les heures de pointe, et je re-explique le souci au monsieur du fond. Je vous préviens, je suis juste polie, le sourire je l’ai perdu en route!
Et lui: « Ah oui, on est en rupture! »
Arrrrrrrggg, la veine…elle va péter et moi avec, remarquez que la com’ est bien passée.
« Oui, pardon, ça j’avais compris! Vous n’avez rien en réserve?? J’ai une soupe, pas mixée, avec des morceaux donc (oui j’ai vu des morceaux de patate quand elle m’a servi), et un fromage blanc: le tout que je vous ai acheté … et j’ai pas de couverts!! »
« Vous voulez qu’on vous rembourse?? »
Ah le con! « non je préfèrerai manger!!!! », je vais pas craquer maintenant!! 3 jours que j’essaie d’avoir cette foutue soupe!
« Ah ben désolé, on en a vraiment plus! »
Je suis exaspérée, je décide d’envahir rive droite (un des selfs à côté de bert’s) et de leur piquer des couverts (ce qu’on n’est pas autorisé à faire), et si on me dit quelque chose…je les atomise!!!!
J’imagine le titre des journaux: « drame de la crise à la SG, une employée affamée explose dans un self pour un bol de soupe! »
J’entre, je fonce vers l’espace couvert…c’est l’heure de pointe…y’a plus de cuillères: »raaaaaaaaaaaa »!!!!
Je sais, si j’attends 10 min, il y en aura, il y en a sûrement en salle mais faut passer les caisses…ok j’abandonne, j’en ai ras le bol (d’aucun diront de soupe…faites gaffe…je suis tendue quand même là!!)
Je ressort du self, mais c’est pas juste!
Et d’un coup, je me dis…à minima, je vais leur faire un courrier, quelqu’un doit payer!!!!
Je re-rentre chez Bert’s, avec un sourire carnassier je retourne voir le « grand monsieur du fond »: « pardon de vous re-déranger, et une adresse pour une réclamation, vous avez, ça? ».
Et là, contre toute attente: « Oui, suivez moi »
Il m’ouvre une porte qui donne sur les backstages de la cuisine, je ne sais pas comment vous décrire ça autrement. C’est un couloir glauquasse, je me dis merde, il peut me butter pour une réclamation à cause d’une soupe? Et puis, une vague de fierté m’envahit. C’est pas une soupe, c’est LA soupe, c’est MA soupe…3 jours dites!
Je suis le brave homme, qui en fait me conduit au bureau du responsable.
Il entre, et interpellé son chef: « c’est une dame, y’a une réclamation rapport à la rupture de cuillères ».
Le chef me regarde: »Y’a un souci? »
Naaaann, je kiffais de découvrir les coulisses des cuisines, qui sont tellement avenants et propres, que si la cuisine est dans cette état, c’est pas seulement la cantine que je vais fuir mais le Bert’s également, nigaud.

Bon, vous sentez bien que je suis à bout là: « oui!! Le problème c’est que j’ai acheté une soupe, et un fromage blanc (en lui montrant bien mon sachet, c’est la preuve !!)…ça vous me l’avez vendu, merci! Mais y’a pas de cuillères, et comme je ne suis pas un animal, je préfèrerai ne pas avoir à laper mon bol, mais sans couvert je ne vois pas beaucoup d’alternative! »
« ah ben oui c’est sûr, je vais en discuter avec la personne responsable (moi je pensais que c’était lui) en attendant, Michel passe dans le self et va chercher des cuillères pour la dame! »
Oh la vache! C’est un chef ça! Il a réglé en 20secondes le problème avec lequel je me débats depuis 20 min!
Michel revient avec une petite cuillère: « bah et la soupe, ramène aussi une grosse cuillère à la dame ». Dites donc, je suis l’écureuil de l’âge de glace devant la porte du paradis des noisettes! Je vais même avoir une grosse cuillère pour ma soupe et le tout en métal au lieu du plastique habituel.
Maintenant équipée, j’ai pu m’assoir à une table et manger ma soupe aux champignons. J’avais choisi quoi?? Oui, y’en a qu’on suivi,  mais bon mon repas qui devait être express à déjà duré 30min et j’ai encore rien avalé.
J’ai une soupe et une cuillère….je vais pas retourner voir Michel!
Allez…

Toujours en avoir dans son sac...

Alors spéciale dédicace aux fans de la série: bref aujourd’hui, j’ai eu une soupe!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Charly

Cet article, publié dans Bordel, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour [Charly’s stories] Oui, vouloir manger une soupe peut vous entraîner loin…

  1. Cenwen dit :

    Coucou:)

    Je suis désolée! je compatis sincèrement, et en même temps je suis morte de rire parce que j’aime la manière dont tu racontes les choses!

    Effectivement, mieux vaut avoir un kit de survie dans son sac à mains!

    Je m’étais fait une pochette spéciale « couverts et serviette » qui m’accompagnait partout quand je travaillais à l’extérieur🙂
    Sans compter, dans le sac à mains : la trousse couture, la trousse maquillage, la trousse premiers secours, la trousse médicaments d’urgence et trucs de filles, le bouquin (genre pavé), le lecteur de cd, le pochette crochet (oui, je crochetais dans les transports en commun!) et le téléphone portable (au moins 500 grammes à l’époque), la petite bouteille d’eau et le thermos de thé ou de soupe (on y revient!). Au total, mon sac à main (dos) pesait 5 bons kilos, au grand désespoir de mon médecin, et pour le bonheur de mon cordonnier qui refaisait les sangles régulièrement!

    Bref!

    Merci pour les jolis moments que je passe sur ce blog!

    Bonne journée:)

    Bon courage!

    Bisous ♥

  2. pepito_ dit :

    C’est excellent ! Il n’y a pas à dire tu écris avec beaucoup d’humour et il t’arrive vraiment de sales coups de soupe !

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s