[Charly’s stories] Question à la con…

Ca vous est déjà arrivé de vous poser une question sur un truc que vous avez déjà vu des centaines de fois sans réagir ? Moi oui. Hier soir.
J’utilise les transports en commun depuis toujours, les bornes d’urgence du métro font donc partie de mon environnement visuel depuis longtemps. Hier sur le quai, tard, je croise comme d’habitude, un dingo qui parle tout seul et fait l’aller-retour sur le quai, hésitant entre les deux sorties (mais ne montant jamais les escaliers…je pense qu’il y est encore), et la borne d’urgence qui permet soit de passer un appel, soit, en brisant la vitre, de tirer la poignée qui coupera le courant sur les voies si quelqu’un tombe: « à n’utiliser qu’en cas d’urgence, tout abus sera puni ».

Je ne sais pas : est-ce que mon cerveau a fait le lien dingo/danger ?…Mais d’un coup, je me suis demandé : « aurai-je la force de briser la vitre si je voyais quelqu’un tomber? ».
En soit c’est un peu con, parce que la question serait plutôt aurai-je le reflexe? Nan parce que si je vois quelqu’un tomber, c’est la panique! Et même, compte tenu du voltage, au mieux si j’ai de bons reflexes, je vais l’empêcher de cuire, mais pas lui sauver la vie! Bref, hier soir, là n’était pas la question, je me demandais si j’aurai la force. Il y a longtemps, après avoir joué les acrobates en passant d’un balcon à un autre au troisième étage (oui, celle la elle est choucarde aussi comme histoire!), j’ai du casser une vitre pour pénétrer dans un appartement. Et bien je vous garantis que le marteau était de mise. Alors là, sur le quai, à mains nues…

Je m’approche, circonspecte, j’observe…Ca n’a pas l’air d’être du verre, c’est du plastoc. Enfin, ce n’est pas forcement plus facile à briser. La porte semble un peu branlante, j’essaie d’ouvrir (voir le système), mais non, ca tient. Y’a du jeu mais c’est fermé.Je tends donc un index accusateur pour sentir la matière…et la « vitre s’enfonce » et se déclenche une sirène assourdissante!!

Vous ne la regarderez plus du même oeil!😉

Ahhhhhhh!! Tout abus sera puni! Qu’est ce qu’on va me faire? J’imagine une intervention musclée d’hommes cagoulés, qui incessamment vont apparaitre et me clouer au sol, les mains dans le dos (et j’ai des courbatures, c’est pas le moment, j’ai mal! … Et va falloir que je me calme avec le ciné!). J’ose pas relever la tête et croiser le regard interrogateur des deux pèlerins qui nous ont rejoints le dingo et moi sur le quai: « Mais qu’est ce qu’elle fout?? Pourquoi elle a déclenché l’alarme?? ». Maiiiiiiisssss, j’ai rien déclenché! Je me posais juste une question! Je suis tétanisée, c’est dingue l’effet qu’a un son strident sur moi/nous. Ca fait le même effet quand les portes du métro se ferment. En parlant de métro, le mien devrait arriver. Qu’est-ce que je dois faire? Monter dedans et m’enfuir? Et là commencera une longue vie faite de cavales, de maquis, de repas composés de racines sauvages et d’eau des rivières (oui, vraiment je vais lever le pied avec le ciné!).
Surtout que l’autre option est de rater mon métro et d’attendre qu’on vienne me prendre et me punir! Certes, rater le métro, c’est rater le RER, et le bus…du coup je me demande si le maquis c’est pas plus simple…

Et là d’un coup, une voix! “oui ? C’est pourquoi ? ». Elle est con, cette question! Si c’est une urgence et qu’on me dit ca, soit je craque nerveusement, j’explose de rire et je dis: “pour un café, la tartine grillée est déjà sur les voies!! » Bon là, c’est pas une urgence, j’ai juste bouleté. Je bafouille un vague: « Pardon, une erreur, un malentendu, je voulais pas déclencher l’alarme (je ne rajoute pas : je me posais une question à la con, et je ne pensais pas que ce serait aussi bruyant!) » et là, la charmante voix de me répondre: « Très bien, bonne soirée » et l’alarme s’est arrêtée. Un miracle. Le métro entre en gare, ne voyant pas de policiers prêts à me saisir, je pars. Bon du coup, à la question aurai-je la force, la réponse est oui. Question à la con vraiment!

Et en montant dans le métro, je vois la poignée rouge…Vous croyez qu’elle est dure la poignée pour déclencher le signal d’alarme dans les trains?? Nan, mais une connerie par soir, c’est bien, et dans la vie faut savoir garder un peu de mystère.

Une connerie par soir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Charly

Cet article, publié dans Bordel, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour [Charly’s stories] Question à la con…

  1. pépito dit :

    Elle est géniale ton histoire !
    Je dois avouer que j’ai bien ri de bon matin, au bureau…
    Je ne m’étais jamais posé cette question, il faut dire que je ne prends le métro qu’en cas d’extrême urgence, je suis donc déjà à cran quand j’arrive sur le quai…

  2. tu m’as bien fait rire ! mais tu as raison une vitre c’est super dur à briser, j’en ai fait l’experience quand j’ai enfermé ma fille dans la voiture avec les clefs à l’interieur ….
    Bienvenue au club des p’tits boulets !!!

  3. Yoshi dit :

    Énorme ! J’ai adoré, du rire, de la finesse, de la légèreté ! Tout ce qu’il faut !

  4. Pompey dit :

    Merci à vous😉

  5. Charly dit :

    Merci beaucoup^^

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s