Le Train Bleu : en voiture !

Manger dans un monument classé historique : check ! Ce n’était pas un rêve en soi, mais en ayant eu l’opportunité de le faire il y a peu, ce serait dommage de ne pas vous en parler. Ca va être un billet plein de photos, histoire de vous donner un vrai aperçu de cette caverne aux merveilles! ;)  Gare de Lyon, une entrée discrète sur la gauche de la place Saint-Armand, un ascenseur très « années folles » et nous y voilà. Surplombant les quais de départ avec ses fameux palmiers, j’ai voyagé instantanément dans le temps. Bienvenue dans Le Train Bleu (son nom depuis 1963), anciennement Le buffet de la Gare de Lyon. Construit dans le cadre de l’exposition universelle de 1900 et inauguré par le président Emile Loubet le 7 avril 1901, il fut classé monument historique par André Malraux himself en 1972. Vous m’auriez vu ramassant ma mâchoire, les yeux brillants, j’aurai pu rester des heures à déambuler dans cette immense salle figée en 1900 : un vrai bonheur pour les yeux, avant d’en être un pour mes papilles.

Des dorures, des statues à foison, une décoration extrêmement chargée : et pourtant, ça m’a plu. Immergée totalement dans la Belle Epoque, du parquet ciré, aux grandes nappes blanches et aux banquettes conviviales pour en arriver aux boiseries, je m’attendais à voir les trains partir dans un nuage de fumée…Le plus remarquable, les lustres et surtout les quarante-une peintures retraçant les paysages traversés par le réseau du PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) ainsi que les événements marquants de l’époque. Pas étonnant que certains habitués aient un nom quelque peu connu, tel Coco Chanel, Jean Cocteau, Jean Gabin ou Dali. Et la minute cinéma avec une scène de Nikita de Luc Besson en 1990.

Petites mises en bouche très réussies ^^

Une fois installés, nous avons eu deux serveurs très pro, agréables et rapides, bien que ce soit un midi et pas mal de repas d’affaire autour de nous. Le premier menu, le menu Réjane, est à 56 euros. Oui c’est un budget et vous payez le cadre également, mais pour une occasion spéciale, c’est vraiment exceptionnel. Nous n’avons pas résisté au menu Sarah Bernhard (70 euros) en commençant par le foie gras de canard cuit maison, compotée d’oignons rouges, baguette de campagne.

Pour accompagner viande et poisson, un Saumur Champigny, juste ce qu’il faut de corps pour contenter chaque plat. Et le plus extraordinaire (ou pas), j’ai demandé ma viande bleue et vous savez quoi ? Je l’ai eu pile à la bonne cuisson. C’est vraiment un critère très précis et fiable pour jauger d’une cuisine. Là, un régal ! Même écho à ma table pour la cuisson à point.

Lotte à la plancha, basquaise de légumes….

Onglet de boeuf, pomme de terre…

On en arrive à ce que je préfère : le dessert ! Jolies présentations, mélanges des textures et accord des goûts, que des réussites! :D

Voilà, j’en ai pris plein les mirettes et les papilles. Qui l’eu crû en mangeant dans une gare. C’est un lieu bien à part à Paris.  Et dans les assiettes, il y avait en qualité et en quantité. Si le cœur et l’appétit vous en dit, faîtes-vous plaisir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Roseline

Petite astuce : réservez par La Fourchette, ils font des tarifs intéressants selon les dates. On a eu 20% sur l’addition, une belle petite ristourne! ;)

Cette entrée, publiée dans Loisirs, est taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s