Masqué tome 1 : Anomalies de Serge Lehman et Stéphane Créty

Quand on parle de supers-héros, on les associe systématiquement aux Etats-Unis. Pour autant, la France n’est pas en reste. Il faut savoir qu’ils ont eu un succès tout particulier au début du XXème siècle à travers de feuilletons dans les journaux. Malheureusement, ils sont tombés dans l’oubli à l’issue de la seconde Guerre Mondiale. Il faut dire qu’ils avaient eu la bonne idée de choisir le mauvais camp durant la guerre et d’avoir collaboré activement avec les nazis. Et puis par rejet de la culture américaine ou inadaptation à notre nouvelle société, les supers-héros français n’ont jamais retrouvé leur place. Si Simon Astier a tenté d’exploiter ce filon à travers la merveilleuse série Hero-Corp c’est sur le ton de l’humour et en les plaçant comme mal adapté à notre époque n’ayant plus de défis à relever.

Mais cette injustice est aujourd’hui révolue grâce à Serge Lehman et Stéphane Créty avec Masqué.

Serge Lehman au scénario est parti de l’idée que l’arrivée du Grand Paris, la ville avait à nouveau la taille et l’ampleur suffisante pour accueillir des super-héros. Il nous transporte ainsi dans un Paris chronique : Paris Métropole aux allures très futuristes. Quelques voitures volantes, des hologrammes et des anomalies, éléments aux allures mécaniques mais qui semblent être animées d‘une certaine vie.

L’élément déclencheur de Masqué, c’est le retour à Paris du sergent Franck Braffort, blessé au cours d’une mission dans le Caucase.  Avec lui, on découvre une ville complètement transformée sous la houlette du Préfet Beauregard. Evidemment, il ne pourra pas rester longtemps au repos et son destin et celui des anomalies vont se lier…

Anomalies est un tome introductif. Assez lent, il permet de bien cerner l’univers créé par Lehman. Le choix de suivre Braffort qui n’a pas vécu l’évolution parisienne permet à la fois une identification renforcée au personnage et justifie l’explication de celle-ci. Et dès les premiers instants, on sent à quel point Paris-Métropole est une ville inquiétante et que certains personnages en savent plus qu’ils n’y paraissent.

Esthétiquement parlant c’est une réussite totale. Le trait de Stéphane Créty est sublime, les couleurs de Gaëtan Georges fabuleuses. On est plongé totalement dans cette ambiance rétro-futuriste en prenant plaisir à admirer chacune des cases. On pense évidemment aux Comics mais le trait et le format reste ancré dans le franco-belge pour un résultat efficace.

J’avoue être restée un peu sur ma fin en fermant ce tome qui plante plus le décor qu’il ne raconte une histoire. J’ai eu un envie folle de me plonger dans la suite que je n’avais pas eu la bonne idée d’acheter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mélanie

Masqué, tome 1 Anomalies, Serge Lehman, Stéphane Créty
Delcourt – Néopolis
Environ 13€

Cette entrée, publiée dans Comics, est taguée , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s