La balade de Yaya

Après en avoir entendu parler autour de moi de cette Balade de Yaya, instit oblige, c’est en furetant dans le programme du Comic Con que je découvre avec plaisir qu’il y aura une petite expo pendant la Japan. Déjà très alléchée par les avis autour de moi, les premières planches et les affiches m’accaparent de suite. Ces beaux albums sont le fruit de la collaboration de Jean-Marie Omont au scénario et Golo Zhao au dessin depuis 2010. Le Tome 1 est paru en janvier 2011. Je retombe dans un univers d’aventures, à la fois poignant et poétique, que j’aime tant dans la BD asiatique. Et de la BD à l’animé, il n’y a qu’un pas que je franchis. A l’instar du Tombeau des lucioles (animé des studios Ghibli de 1988) situé en septembre 1945, après les attaques de Hiroshima et Nagasaki, là c’est le second conflit sino-japonais de 1937 qui sert de toile de fond. A nouveau, deux enfants jetés sur les routes qui cherchent à survivre à la folie humaine. Albums multi primés de divers salons de littérature de jeunesse en 2011 et 2012.

Les personnages sont très finement travaillés, permettant à des enfants de 8/9 ans et aussi aux ado/adultes de rentrer dans l’histoire avec leur propre niveau de lecture.

Tuduo, Yaya et Pipo

  • Yaya: Petite fille de bonne famille de Shangaï, têtue, capricieuse, gentille, courageuse et pianiste de talent. Elle se retrouve, dès le début du conflit, séparée de ses parents, partis pour HongKong. son obsession et "sa balade" n’auront de cesse que de la rapprocher d’eux. Elle apprend vite de ses erreurs, s’adapte à un monde de chaos avec débrouillardise et s’ouvre enfin à son entourage, hors de sa bulle dorée. le parcours initiatique par excellence!
  • Tuduo: garçon des rues, accrobates hors pairs, il est forcé de travailler pour Zhu, esclavagiste d’enfants, et cherche à protéger son petit frère. Il est malheureusement contraint de l’abondonner à des religieuses. Dans la panique des premiers bombardements, il sauve Yaya et la suit dans son périple fou.
  • Pipo: oiseau noir, ami et confident de Yaya, le Jimminy Criquet de cette aventure. sage et drôle, il insuffle la petite bouffée d’air pur.

La trame de l’histoire est captivante. Ca se lit rapidement pour un adulte, mais ça n’est pas moins riche dans sa construction narrative. A chaque nouveau tome, une optique, une psychologies et un équilibrage des forces des personnages, un lieu et un danger différents. En filigramme, toujours le même but et l’horrible Zhu. Et ces enfants passeront de caves de Shangaï en île déserte (enfin presque ^^) tout en faisant un bout de route avec un cirque itinérant en fuite. Le Tome 5 s’achève sur une colline mystérieuse: 9 Tomes sont prévus. Le récit est structuré pour que les enfants ne perdent pas le fil, tout en proposant des situations complexes et intelligentes. Petite, j’aurai adoré découvrir cette série. Oui, ça parle de la guerre de manière réaliste, oui, ça peut impressionner par moment. Mais c’est aussi comme ça qu’on grandit et qu’on apprend à comprendre le monde.

Tout ceci est sublimé par les dessins de Golo Zhao, dessinateur chinois. J’ai eu l’immense plaisir de le rencontrer à la Japan, avec en prime une magnifique dédicace. C’est un jeune homme timide, très étonné du succès de Yaya à tous les âges et très humble. Quelques échanges en anglais et surtout quelques coups de crayons qui m’ont émue. Les détails des dessins sont nombreux et les planches plus épurées sont touchantes. Golo Zhao nous plonge tour à tour dans un univers de désastre, mais aussi dans une nature que ne renieraient pas Miyazaki (père et fils ;) ), avec des changements de palette de couleurs, aiguillant la compréhension des enfants.

De leur doute, de leur désespoir, de leur méfiance accrue des adultes, on les suit pas à pas et on les comprend. On est d’autant plus touché quand leur malice d’enfant et leur poésie viennent nous cueillir et font renaître en eux l’espoir de jours meilleurs.

A découvrir absolument!


Rendez-vous sur Hellocoton !

Roseline

Cette entrée, publiée dans Lectures, est taguée , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

3 réponses à La balade de Yaya

  1. Véronique T. dit :

    Pas très fan de bd japonaises en général, ce mélange d’aventures enfantines et de faits historiques réels m’attirent… A découvrir…

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s