[Charly's stories] La vie, la vie, la vie , la vie, la vie …Oh voici la vie !

RAAAAAAAAAAAAA
Mon coup de gueule du jour !! Parce qu’on m’a menti, on m’a pas tout dit !! C’est honteux !!

Bon c’est sûr, quand on décide d’avoir des enfants (bon un pour moi !! déjà si je survie à celui-là …On verra !!) on sait qu’il va y avoir des périodes plus ou moins fun !!Mais on nous cache tellement de choses, c’est la plus grande conspiration qui existe. Tous ceux qui ont eu des enfants savent…mais ils ne disent rien !!Maxime Chattam et ses arcanes du chaos, il est petit joueur face à la conspiration du silence qui entoure les paliers qui jalonnent la route qui fait de nous des parents. Alors, oui avoir un enfant c’est merveilleux, le faire est pas le plus désagréable, on ne va pas épiloguer. C’est tous les à-côtés qu’on a omis de nous raconter. Et très vite on s’en rend compte qu’on n’avait pas toutes les informations, dès le premier palier : la grossesse. Y’en a qui aime cette attente. Et en soi, si tu évites les nausées, les sautes d’humeur, l’hypersensibilité qui fait que tu passes du rire aux larmes plus vite qu’un coureur de 100 mètres lancé à fond aux championnats du monde, y’a des bon cotés !! Il paraît.

Ca ne doit pas être les visites chez le médecin !! Quoi ? Vous n’avez pas connu l’excitation de la première échographie? Ça va être bien, vous allez le voir, entendre son petit cœur battre. C’est trop émouvant. On va vous dire si tout va bien, si y’a pas de problème. L’angoisse démarre !!C’est l’enfer, le RDV n’arrive jamais assez vite. Alors du coup, vous arrivez avec près d’une heure d’avance, on vous a expliqué qu’il faut boire avant. Ok vous avez avalé 2 litres de flotte. Bon évidemment, on aurait pu vous dire qu’il n’était pas nécessaire de le faire 3 heures avant. Donc forcément, le médecin est en retard, vous vous avez envie de pleurer car jamais vous allez tenir une minute de plus. Si par bonheur, le futur heureux papa (mais si, il sera heureux !!), vous accompagne, vous aurez peut-être droit à : " non mais tu ne peux pas te tenir tranquille, y’a que toi qui gigotes comme ça !! "

Un petit verre pour patienter ?

Ben tiens d’abord, lui il s’en fiche : sa vessie est vide à LUI et pis l’autre dame là on a dû lui dire à elle qu’on pouvait boire au dernier moment, vu qu’elle est juste en train de boire !! Mais on se concentre, ça vaudra la peine d’avoir supporté ça quand j’entendrai son petit cœur battre bon ce sera à nouveau mon tout petit bout de crevette à moi qu’est le plus merveilleux des petits êtres que je ne sais pas encore ce que c’est mais qu’est à moi quand même et qu’est le plus beau !! (Oui la grossesse n’arrange en rien à la mauvaise foi !) A ça y’est le docteur arrive enfin, il fait ses clichés et là même pas vous attendez les résultats, dès qu’il vous dit c’est bon, vous foncez aux toilettes, déjà un miracle que vous n’ayez pas explosé.

Bon allez, ensuite, je reconnais, il y a le premier bonheur : tout va bien et il n’y en a qu’un !! COOL ! Ah oui, dans les angoisses il y a aussi, et si il y en a plusieurs? Je fais quoi ? Le médecin vous montre alors les images auxquelles vous ne comprenez rien, vous commencez à vous ridiculiser :
" Oh la joli tête "
" Oui Madame, mais là c’est son abdomen, la petite tâche ici c’est son cœur ! "
" Ah pardon !! "
" Et là c’est quoi d’après vous ? Moi je ne sais pas trop, je n’ose plus répondre, j’y vois rien sur son truc.
" Les dents ? " (quoi …elles y sont pas dans la gencives?…sinon c’est quoi c’est tout petit bouts blancs alignés comme des champignons?) " Ah la colonne, bien sûr !! Comment n’ai-je pas deviné !!! "
Donc là, il a compris normalement que c’est son taf de lire l’échographie et pas le mien, il ne pose plus de questions et explique direct
" Et là c’est son pied " (cool, donne-moi la taille, que je m’occupe des chaussures tout de suite !!).
Mais c’est le bonheur quand même !

Les échographies suivantes ça va mieux ! Sauf celle où tu as la fameuse question : " vous voulez savoir ce que c’est ? "Pourquoi? C’est pas un bébé ? Y’a possibilité pour que ce soit autre chose ? Raaaaa non ta copine l’angoisse (et la bêtise) ne va pas te laisser en paix si facilement !
" Heu, oui j’aimerai bien savoir "
" Pourquoi ? Qu’est-ce que ça change ? "
Ben rien, de toute façon c’est sûr c’est trop tard, il est déjà fait le bébé, mais vu que tu sais, alors que c’est MON ventre et que je n’aurai jamais la patience d’attendre, et que je veux repeindre le lit dans la bonne couleur, et que je décide, et que je suis enceinte donc on ne me contrarie pas et pis ZUT l’avais qu’à pas me narguer en me posant la question !! Crache-le le morceau !!
" Ca ne changera rien, mais je veux savoir quand même "
" Et bien si vous voulez vraiment savoir, c’est un garçon normalement ! ".
Raaaaa, pourquoi normalement ? Je le repeints en bleu ou pas le lit ? Y’a un souci ? Un doute ? Une anomalie ? (coucou, la copine l’angoisse est reviendue !!).

Moi, je n’ai pas été malade, je ne peux pas me plaindre. Par contre évidement, tu as un bide énorme, les seins en proportion, le fantasme absolu pour ton homme et un cauchemar pour toi : comment on fait pour dormir sur le ventre ? Non parce que très vite on fait bascule !! Et puis on pourrait écraser le bébé. Noooooonn, ta copine l’angoisse est revenue ! Moi j’ai un temps envisagé d’acheter un nouveau matelas en mousse pour faire des trous dedans et ainsi pouvoir dormir sur le ventre jusqu’à la fin de ma grossesse !!Au final, on s’habitue, c’est pas grave, tu as plusieurs mois pour t’entraîner à ne pas dormir et comme ça tu prends immédiatement le pli pour la suite.

Il n’y a pas que le sommeil qui est perturbé, l’alimentation aussi. Tu découvres de nouvelles choses : tu adores les cacahuètes, alors que tu trouvais ça immonde il y a encore quelque mois. L’odeur d’un whisky te fais tourner de l’œil et tu as de méga envies de choux de Bruxelles, mais tu peux pas les manger !! T’as jamais aimé ça ! Allez, en même temps, tu le sens bouger, c’est le bonheur quand même !

Bon je vous passe les cours d’accouchement, ceux qui sont là pour vous rassurer, avec parfois la sage- femme dont on rêve : " quoi vous vous êtes coincé la hanche ? Et l’accouchement c’est quand ? Moins d’un mois ? Mais comment on va faire ? " (ben moi j’en sais rien, alors si elle non plus.. non mais je ne veux plus, j’ai changé d’avis, je n’y arriverai jamais !!).D’un autre côté, tu n’en peux plus, faut qu’il sorte, c’est pas un hôtel !! Sa chambre est prête, tu as poncé, repeint le lit, acheté tout le nécessaire de base. Tu es juste énorme, il fait chaud : par moins 2 dehors, en T-shirt, tu as encore l’impression de porter une doudoune de ski. Non, là, faut que ça se termine.

Alors énième RDV avec le docteur :
" Vous avez des contractions ? Non ? Ben en même temps, cette question m’a turlupinée pendant des mois. Comment je suis sensée savoir ce que c’est une contraction ? Moi je n’en ai jamais eu avant. J’ai pas l’impression d’en avoir maintenant mais on les reconnaît à quoi ?Bon par la suite, j’aurai la réponse à ma question, je confirme, je n’en avais jamais eu avant le jour J, je m’en serai rendu compte !!Enième RDV+1 : " toujours pas de contraction, on va voir ce qu’il en est ; bon, il est bien où il est, sauf que vous êtes à terme. On va le déclencher, hein, ben demain !! RDV8h00 parce que ça peut durer longtemps un déclenchement!! " (manquait plus que ça !! Il n’y a pas une option vitesse rapide?) , " Vous avez demandé une péridurale ? "" Heu, j’ai pas décidé, cours d’accouchement, tout ça. Pas exclu la possibilité. Je ne sais pas. Vous me la conseillez c’est ça ? La respiration que j’ai appris (avec la sage-femme à la noix qui me provoquait plus d’angoisse que de réconfort, vu qu’il y a des questions des fois il vaut mieux ne pas se les poser !!) ça suffit pas ?….oui d’accord on verra demain docteur !! "

ET là, je réalise l’information qu’il vient de me donner. Attendez !! Quoi demain ?? Le demain de dans 24h ??? Même pas ?? Le demain genre un dodo et demain ? Ah non mais j’ai pas un truc moi demain ? Un RDV, un impondérable, n’importe quoi ! Aidez-moi !! Ouf ma copine l’anxiété est là. Je me sentais seule d’un coup !Ça doit être ça le paradoxe de la femme enceinte, ou de la femme tout court peut être. Moi, je voulais qu’il sorte mais je n’avais pas l’intention que cela dépende de moi, ou alors un truc genre parité : le femme le porte et hop par magie, c’est le conjoint qui accouche.

Et en même temps tu veux le voir le petit choupinou !! Demain c’est le grand jour !! Il arrive, il sera beau, il va t’aimer. Et s’il me détestait ?? Pas demain, mais si, il va m’aimer, c’est sûr, moi je l’aime déjà !! Je l’ai déjà rêvé !! Il aura la peau mate de papa, ses yeux noirs ou mes yeux bleus (bon gris, on va pas chipoter). Il aura SON intelligence et MON caractère, ou l’inverse, ou bon là qu’il se débrouille, je ne suis pas sûre qu’on ait assez ni l’un ni l’autre pour partager et dans un sens comme dans l’autre la combinaison sera bancale. Enfin bref. C’est le bonheur quand même !!

Bon donc pas le choix, second palier : la naissance ! Déjà, faut aller à l’hôpital. Ok, téléphone au taxi à 7h00 " bonjour je dois me rendre à la clinique pour accoucher " bip ! bip ! bip ! .Tiens ? Ca a coupé ? Vous refaites un autre numéro : " bonjour, je dois me rendre à la clinique pour accoucher. Mais non, je ne veux pas une ambulance, j’ai un RDV, je vais bien, je veux juste un taxi " bip ! bip ! bip ! .Tiens ? Ca a coupé ?….encore ? Au troisième : " bonjour, j’ai de la famille à visiter (c’est presque pas faux, je vais LE voir !!), j’aurai besoin d’un taxi pour la clinique dans une demi-heure ? Heure de pointe (en même temps si les autres n’avaient pas raccroché, je serai pas tombée dans les heures de pointe !!)? OK .Donc j’arrive en retard à mon propre accouchement !Ca fait pas sérieux. D’ailleurs je me fais engueuler par mon médecin : " quoi ? Mais vous êtes encore là ? Vous devriez être en salle de travail déjà ! "Oui ben j’arrive c’est bon. Ça part bien cette journée ! Il ne va pas commencer à gueuler car ça ne va pas faire un pli que je reparte ! De toute façon, ça ne va pas commencer sans moi. Il est dans MON ventre le bébé, et de toute façon visiblement il n’est pas pressé vu qu’il faut qu’on le pousse dehors ! Alors il n’y a pas péril pour 40 pauvres minutes de retard !! Non mais ! Et puis je suis toujours enceinte, plus pour longtemps, mais c’est la seule période de ma vie où je peux exiger qu’on ne me contrarie pas.J’ai le droit d’en profiter jusqu’au bout non ?

Donc au début, tout baigne. J’ai un bouquin, mon walk man (ben oui, MP3 y’avait pas !) Régulièrement on passe me voir pour augmenter le goutte à goutte qui sert à provoquer l’accouchement. L’infirmière passe régulièrement : " ça va ? " " Ouaiiiisss !! Au top ! ", Les contractions / respiration, tout baigne. Quelles chochottes les gonzesses quand même ! D’ailleurs si celle qui hurle dans la salle d’à-côté pouvait baisser d’un ton. Quand même, du respect pour les voisines qui bouquinent. On augmente le goutte à goutte pour accélérer un peu : ouaiiisss heu… on respire on respire. Au secours ! Ouh ouh ?? Y’a quelqu’un ?? Non parce que la péridurale, c’est encore temps ? (respiration à la con !! j’t’en ficherai !! Je ne sais pas quelle douleur elle est sensée réguler, mais pas celle des contractions visiblement) : j’ai MAAAAAAALLLLLL. Quoi ? L’anesthésiste est occupé ? faut que j’attende mon tour ? Mais y’en a combien devant ? C’est comme à la sécu ? Faut un ticket raaaaa. De l’oxygène pour avoir moins mal pour patienter ? OUUUUIIIIIIII, pourquoi elle a attendu si longtemps pour me le proposer cette nigaude d’infirmière. Je prends n’importe quoi. Qu’elle m’assomme s’il le faut, que je ne sente plus rien.

Ah, si Maestro était là…

Vous vous souvenez ? Mais si, je vous l’ai dit plus tôt : c’est à ce moment-là que j’ai compris que je n’avais jamais eu de contraction durant ma grossesse ! Néanmoins l’oxygène, c’est l’erreur à noter : je ne supporte pas l’oxygène. Un litre de Whisky n’aurait pas été pire. Je me dédouble, je m’entends parler avec un décalage de 3 secondes. J’ai la trouille, j’attrape la main de la première infirmière qui rentre dans ma salle " Nooonn, faut pas me laisser toute seule. Bon ça je ne referai pas.

Et d’un coup : le nouvel homme de ta vie est là !!Lui tu l’aimes. Non ! J’ai pas encore accouché !! C’est l’anesthésiste !! Oui, il a une piqûre. En temps normal, tu t’évanouies rien qu’à la vue de l’espèce de sarbacane qu’il ose appeler piqûre. Mais l’oxygène qui ne m’a pas réussi, la douleur, la trouille. Tout m’est égal : vas-y !! Balance ton javelot, même pas peur! Et là très vite, ça passe, t’as plus mal, c’est cooool. Tu remets ton walkman. Ca va aller. On approche doucement du final, une équipe (médecin, sage-femme, tout le tremblement arrive) : " bon on va y aller ? "Ben où ? Ah il faut que j’enlève mon walkman ? On a besoin de moi ? Faut vraiment tout faire soi-même, c’est pas possible !

Et là !!Encore un mensonge !! Le médecin vous dis " il est sorti " Alors comme dans les films, vous attendez le hurlement strident du bébé. Et rien !!
D’un seul coup silence dans la pièce : " rallongez-vous ! » Ah coucou la copine l’angoisse. Je me demandais où elle était. Ça faisait quoi : 10 bonnes minutes que je ne pensais plus à elle, pourquoi je me rallonge ? Et il n’a pas crié ? Il a un rhume ? Il fait quoi ? Pourquoi il ne crie pas ?? Et puis d’un coup, ça y’est : " il crie ". Enfin, on en fait tout un fromage. Ça ressemble plus à un miaulement de chat. Et encore, de bébé chat. Je ne sais pas où ils les trouvent les marmots dans les films, ils en mettent plusieurs ensembles, ou alors c’est des portées de 12, parce que moi, si j’avais eu une otite ce jour-là. C’est mort : je n’entendais rien du gargouillis qu’on appelle cri!! Les filles je vous préviens, soyez concentrées le moment venu ; vous, vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous l’a pas dit.

Et là, on te le donne, il est tout petit, tout choupinou, tu le vois quelques secondes. Et hop on te l’emmène. Mais quand il revient, tu as l’impression que tu as toujours connu son visage !! On te le mets dans un petit lit, on te dis qu’il était un peu coincé mais que tout vas bien maintenant. Il est beau. Tiens, il n’a pas la tête ronde !!Mince, il a un côté de tête tout aplati. Je me tortille pour mieux voir. C’est peut être un reflet du berceau en plastique. Arf non !! Y a un côté bien rond, et un côté plat. Avec des cheveux ? Non ça se voit quand même. Oh flûte ! A qui on peut demander un truc pareil ? Pourquoi qu’il a pas la tête ronde? C’est bizarre quand même ? C’est pas normal ? Si ? Et puis je le regarde encore. En fait, je m’en fouts. J’aimerai bien savoir, mais il est là. Même avec sa tête pas ronde, c’est le plus beau. C’est le bonheur quand même ! (Bon pour info, c’est parce qu’il était coincé…mais en vrai la fontanelle n’est pas refermée. Ca se remet, comme un ballon qui se regonfle !!).

Bon, bah y a plus qu’à lui apprendre à voler…^^

Le deuxième palier est fini, pas de temps mort, le troisième se profile déjà. Il est né (enfin) et tout le monde t’a donné son petit conseil son petit avis.
On sait qu’on connaît les grandes lignes, pas de problème on va tout gérer, c’est bon :
- premiers mois : oublie tes nuits
- premières année = maladies infantiles, petits et gros bobos. Oublie ta tranquillité d’esprit, l’anxiété et l’inquiétude sont tes nouvelles amies.
- entrée à la maternelle = fais un croix sur ton bébé joli et commence à gérer les bonnes influences des copains ou des autres.
- entrée en primaire = début du délire, fais une croix sur tes samedis, la grasse matinée devient une utopie, et tu te confrontes aux enseignants que j’aime et que j’adore et que j’admire. Enfin pas tous hein (jetez pas de cailloux, j’en ai dans ma famille, mais ma propension Bidochonnesque m’a de nombreuses fois permis des dialogues hallucinants avec certains cas improbables (ou pas !!).
- entrée au collège = début de l’autonomie = de la fermeté, quelques galères mais ça va le faire !!
Et on pourra peut-être avoir un répit (court) jusqu’à l’adolescence !!

Mais en fait encore une fois il y a plein de choses qu’on ne nous a pas dit!! On nous a rebattu les oreilles de conseils, et on nous a encore menti sur l’essentiel. Donc je ne vous dirai pas aujourd’hui tout ce sur quoi on nous ment. Peut-être plus tard. To be continued…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Charly

Cette entrée, publiée dans Bordel, est taguée , , , , . Bookmarquez ce permalien.

3 réponses à [Charly's stories] La vie, la vie, la vie , la vie, la vie …Oh voici la vie !

  1. Mat dit :

    Hé, hé, bienvenue au club des joyeux parents!! A près 3 garçons, j’ai compris qu’on fait comme on peut, pas toujours comme on veut. Et que chaque age apporte son lot de problèmes!! Mais je ne peut pas en dire plus.. :-)

  2. Cecile ilidza dit :

    Oh j me suis tellement revue dans ton récit …. Le radiologue qui a essaye pendant 30 minutes de me montrer le visage du bébé en 3D , j ai finis par lui dire oui pour lui faire plaisir , avant de fondre en larmes , tout le monde voyait trop bien les yeux le nez les cheveux Oo sauf mooooiii !! Bon par contre ma Charly tu as une longueur d avance , et tu m inquiètes …. Comment la période collège peut elle être plus rude et conflictuelle que la fin de primaire que je subis en ce moment ! Oui , j suis bien d accord on nous a menti et cache plein de trucs ! Ooo secours =)

  3. magourou dit :

    Haaaaaa la maternité , quelle joie
    serieu le plus gros mensonge que l’on te sort c’est : "quant il bouge c’est merveilleux (certe) on dirait des papillons dans le ventre " (pardon , mais on doit pas avoir la meme notion, on dirait plus que tu as des gaz qu’a un truc jolie et gracieux)
    parcontre j’ai pas eu l’oxygene mais la picure de derivé de morfine et c’est pareil tu delire

    Les filles, faut pas croire mais y aussi des deconvenue quant tu te marie et je pense qu’un avertissement c’est bien aussi

Alors, vous en pensez quoi? ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s